À propos de Sandra Seitz

Cet auteur n'a pas encore renseigné de détails.
Jusqu'à présent Sandra Seitz a créé 12 entrées de blog.

La taille des oliviers – notre équipe en formation de perfectionnement

2020-03-12T09:22:13+01:00

La taille d’olivier ne s’improvise pas, notre équipe a suivi une formation de perfectionnement ! 

Nous sommes formés pour toutes demandes de taille sur vos arbres fruitiers, arbustes, etc. Il est essentiel pour nous de rester à notre meilleur niveau ainsi que d’être à jour des dernières techniques et astuce de spécialistes.

Notre équipe a suivi début mars une formation afin de conforter et d’approfondir leurs connaissances techniques de taille d’ oliviers.

Depuis 2019, comme un sportif avant le début de saison, l’équipe d’entretien se réunit sur 2 journées en fev/mars pour une piqûre de rappel et un renforcement des acquis sur les arbres fruitiers et les oliviers.

Cette année nous remercions Sylvie D. pour son écoute et partage durant ces journées entre pros.

Retour aux articles
Voir la fiche
La taille des oliviers – notre équipe en formation de perfectionnement2020-03-12T09:22:13+01:00

Nous étions sur le Salon Alespo 2020

2020-02-20T15:46:24+01:00

Un grand merci à tous ceux qui sont venus nous voir sur notre stand.

C’était un plaisir pour toute l’équipe présente.

N’hésitez pas à nous contacter pour toutes demandes, conseils ou projets.

Nous serons à votre écoute afin de vous aiguiller dans vos choix.

A très bientôt.

Nous étions sur le Salon Alespo 20202020-02-20T15:46:24+01:00

Boules de graines pour les oiseaux – fait maison!

2020-02-13T15:40:53+01:00

Réaliser des boules de graines pour les oiseaux à l’aide de pomme de pin

Facile, naturel, biodiversité

En période de grand froid, la terre est trop dure pour permettre aux oiseaux d’aller chercher leur nourriture. Alors en accrochant des boules de graisse pleines de graines, vous leur ferez bien plaisir ! et surtout vous vous amuserez à rester au chaud derrière la fenêtre pour regarder les différents types d’oiseau s’approcher !

Découvrez ce tuto, sympa et facile à faire. Et toute la famille met la main à la pâte 😉

Retour aux articles
Voir la fiche
Boules de graines pour les oiseaux – fait maison!2020-02-13T15:40:53+01:00

Les chauves-souris dans nos jardins

2019-12-13T11:48:05+01:00

Tout d’abord un grand merci à Biosphéra qui est un centre sur la Vallée du Galeizon de cendras, où Ylias étudie /observe/ crée des nichoirs/ fait du land art, avec des camarades passionnés par la nature (faune et flore), chaque mois, depuis septembre 2018.

Aujourd’hui, Ylias, 10 ans a envie de nous parler des chauves-souris. A quoi servent-elles dans nos jardins ? Qu’est-ce que c’est ?

« Toutes les chauves-souris d’Europe sont insectivores. En une nuit une Pipistrelle (une espèce de chauve-souris) peut manger l’équivalent de 3000 moustiques.

Les populations d’insectes ravageurs étant régulées par les chauves-souris diminuent. Par conséquence elles diminuent le besoin de recourir en agriculture à des produits chimiques polluants : Moins de risques pour la santé et l’environnement.

Leurs déjections, que l’on appelle « GUANO » pour les oiseaux, est un excellent engrais écologique. (Celui de pigeon est en général plus facilement récupéré.)

Les chauves-souris voient aussi bien que nous. Si comme nous leur vue est limité dans le noir, elles disposent d’un outil formidable que nous n’avons pas : L écholocation.

C’est un SONAR acoustique, cela leur permet de ‘voir’ la nuit grâce aux cries qu’elles émettent avec la bouche (ou le nez chez l’espèce Rhinolophes), et en captant avec leurs oreilles le retour de ces sons (= échos) quand ceux-ci rencontrent un obstacle.

Malgré leur nom français, les chauves-souris n’appartiennent pas au groupe des rongeurs, mais bien à celui des insectivores (comme le hérisson, la taupe, les musaraignes, . . . )

Leur dentition ne leur permet pas de ronger. Par ailleurs, les femelles ne donnent naissance qu’à un petit par an (C’est un petit précieux)

Pour nos jardins cela signifie :

Pour les attirer, il faut une source d’insecte (tas de branches, un espace sauvage avec des herbes hautes, des copeaux de bois, un compost ouvert sur le dessus ou autres), des espaces avec peu ou pas de lumières (car cela les dérange, notamment les spots avec détecteur), un endroit ou nicher (sous toiture, arrière de volet qu’on ne ferme pas, nichoir acheté à la LPO (ligue de protection des oiseaux dont Ecosylva fait partie) ou confectionner par vos soins »

Ylias Chambon, 10 ans, un passionné par la nature & la biodiversité

Les chauves-souris dans nos jardins2019-12-13T11:48:05+01:00

Nourrir les oiseaux en hiver – Pourquoi et comment

2019-12-11T15:45:57+01:00

Ce n’est pas réellement la baisse de température mais le manque de nourriture à cause de condition climatique comme le gel qui limite l’accès à la nourriture pour les oiseaux. Les journées sont plus courtes ce qui restreint le champ d’action pour partir en quête de nourriture comme des baies, insectes, graines, etc. Mais nous pouvons leur venir en aide lors que les températures sont inférieures à 7°C, en nettoyant régulièrement et en les nourrissant de manière ponctuelle afin d’éviter les regroupements et par conséquence l’augmentation du risque de propagation de certaines maladies.

Comment les nourrir :

Vous pouvez créer votre propre mangeoire à base de bouteille d’eau récupéré, vous leur donnez une seconde vie et faite un très beau geste aux oiseaux par la même occasion. Sinon vous pouvez également acheter des mangeoires en jardinerie, animalerie.

A éviter :

– Le pain blanc – car il contient peu de minéraux, de vitamines et perturbe le système digestif puisque la mie gonfle et devient collante

– La nourriture industrielle pour oiseaux – car elle peut contenir des déchets issus de l’industrie agroalimentaire et de l’huile de palme : mauvais pour eux car elle finit par graisser leur plumage qui perd en étanchéité

– Le beurre et autres produits laitiers – car le lactose non digéré par l’oiseau provoque des diarrhées parfois fatales

Bon pour eux :

– Les graines de tournesol

– Des amandes, des noix, noisettes et du maïs concassés

– Des cacahuètes non grillées et non salées

– Du pain de graisse végétale simple

– Du pain de graisse végétale mélangé avec des graines, fruits rouges ou insectes

– De petites graines de millet ou avoine

– Des fruits décomposés (pomme, poire flétrie, raisin)

A présent vous avez toutes les cartes en main, par la suite il vous reste plus qu’à trouver un endroit tranquille dans votre jardin et hors de portée des animaux de maison.

Nourrir les oiseaux en hiver – Pourquoi et comment2019-12-11T15:45:57+01:00

Protégez vous du gel

2019-12-10T16:11:59+01:00

Le gel de votre compteur d’eau ou de votre tuyauterie peut entraîner des coupures d’eau, des fuites, voire des dégâts matériels très importants.

Voici quelques conseils pratiques.

 Que faire lorsque vos installations sont gelées et que l’eau ne coule plus ?

Dégelez votre installation : un sèche-cheveux peut suffire pour dégeler un tuyau, mais n’utilisez jamais une flamme
Coupez l’eau pour éviter toute inondation au moment du dégel
Vidangez votre installation
Le compteur d’eau qui sert à mesurer votre consommation est sous votre responsabilité, que vous soyez propriétaire ou locataire. La réparation ou le remplacement d’un compteur d’eau gelé vous sera facturé.

 Que faire en cas d’absence prolongée ?

Vidangez votre installation :
Fermez le robinet d’arrêt
Ouvrez simultanément les robinets de votre installation, afin que l’eau présente dans les canalisations s’écoule
Ouvrez le robinet de purge (s’il existe) – celui situé entre le compteur d’eau et vos robinets intérieurs – jusqu’à ce que l’eau ne coule plus
Refermez le robinet de purge
La vidange est terminée : refermez tous les robinets de votre installation.

Pour éviter le gel de votre compteur d’eau ou de votre tuyauterie, pensez à les protéger :

– Si votre compteur est situé dans un local particulièrement exposé au froid (une cave, un garage, une buanderie…), pensez à le calfeutrer et à entourer les canalisations avec un matériau isolant.
Et, dans l’hypothèse où ce local dispose d’une source de chauffage, ne l’éteignez pas totalement.

– Votre compteur est enterré à l’extérieur : calfeutrez le compteur d’eau et les canalisations exposées avec des plaques en polystyrène. N’utilisez jamais de matériaux absorbant l’humidité (paille, textile, papier, laine de verre ou de roche, etc.)
Pensez néanmoins à laisser l’accès au compteur pour les relevés.

En cas de gel intense et prolongé , laissez couler un mince filet d’eau dans votre évier ou au lavabo, pour que l’eau continue de circuler dans vos canalisations. Une dépense dérisoire par rapport aux dégâts que le gel de vos conduites pourrait provoquer.

Retour aux articles
Voir la fiche
Protégez vous du gel2019-12-10T16:11:59+01:00

Les premiers travaux d’automne au jardin

2019-10-16T09:32:53+02:00

C’est maintenant !!!   Oui la priorité au jardin en ce mois d’octobre est de préparer les sols pour les futures plantations et/ou le futur potager.

Alors comment fait-on ?

Partons du principe que l’on a presque tous dans notre cher bassin alésien une terre plutôt argileuse voire très argileuse… alors si vous travaillez pour la première fois un endroit de votre terrain et qu’il n’y a pas de d’humus sur les 10 premiers cm, mieux vaut le décompacter, briser les mottes, tirer les herbes le plus finement possible.

Une fois la terre bien ameublie, vous pouvez y incorporer un peu de sable, du compost, de la matière organique (/ou de l’engrais organique) et enfin du broyat de bois mais pas en trop grosse quantité.

Votre sol est à présent prêt, vous pouvez y planter arbustes, petits fruitiers, plantes vivaces etc…

Pour les potagers il existe la solution « permaculture » qui peut être une solution plus durable et plus agréable à faire vivre.

Les premiers travaux d’automne au jardin2019-10-16T09:32:53+02:00

Le débroussaillage en HIVER ?

2019-10-15T15:56:03+02:00

Oui, même si ce n’est pas une période à risque, il est utile et judicieux de réaliser ces travaux en hiver.

Mais alors pourquoi réaliser ces travaux maintenant?

D’une part parce que justement cela est moins à risque qu’en période de sécheresse. Souvent ces travaux se font quand le temps est très sec et que la pluviométrie est faible. Il y a un risque avec le rotor des broyeurs qui peuvent rencontrer une pièce métallique, créer une étincelle et donc un départ de feu.

Puis si vous réalisez ces travaux maintenant, la végétation n’aura pratiquement pas le temps de repousser pendant l’hiver et en cas de sécheresse précoce vous avez déjà réalisé le travail et vos installations sont en sécurité.

Enfin le côté protection de l’environnement, l’automne et l’hiver les animaux, les insectes et les oiseaux sont moins actifs qu’au printemps, donc vous préservez en quelque sorte l’écosystème qui vous entoure.

Le débroussaillage en HIVER ?2019-10-15T15:56:03+02:00

Nous étions sur le Salon de l’ HABITAT à Alès 2019

2019-10-15T14:50:22+02:00

4 jours intenses et revitalisants! C’est toujours un grand plaisir de partager ces moments avec nos clients!

Merci à vous, comme chaque année, c’était formidable!

Et si vous n’ aviez pas eu le temps de venir nous voir sur notre stand, ce n’est pas grave, découvrez les dernières réalisations et inspirations sur notre site web ou passez nous un coup de fil  😉

Nous étions sur le Salon de l’ HABITAT à Alès 20192019-10-15T14:50:22+02:00